J’interroge

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 26–Les poèmes de Gaëtan Parisi 26 -5 : Demoiselle

Comme un prisonnier Oublié Esseulé Empêché Son âme secoue ses chaînes Elle traine Dans les plaines Du plaisir De la haine Du désir Comme un artisan Partisan Elle erre Sur les terres Des idées De la pensée Du savoir opprimé Plus riche qu’une banque Elle est aussi le manque L’absence La carence Qui nuit au destin Du genre humain Bafouée ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet 27-8 : Les carasses de tes mains

    A chaque caresse, Je perdais l’esprit, Je devenais faiblesse, Tu tenais mes nuits,   J’étais ta proie, La femme de tes draps, Tes baisers étaient ma loi, La richesse de mon émoi,   J’aimais cette lumière en or, Qui effleurait ma peau, Comme un trésor, Tu étais ma folie, L’ivresse de mes envies, Mon cœur et mon esprit, Faisaient ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 26–Les poèmes de Gaëtan Parisi 26 -4 : Antimatières de mes espoirs

  Le monde  On le croit En train de se faire Pourtant ce monde On le voit  Se défaire  Renier les convictions Bannir les actions Être en perdition Dans ce monde Je suis un électron  Libre Hors noyau Je flotte ivre Comme un bateau A la dérive  Destin immonde Mon cœur bat en ondes  Vides Sans joyau Arides Comme le désert  ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet 27 -7 : Pétale de cœur

  J’ai dans le cœur, La fragilité d’un pétale de fleur, Malgré son errance, Sur la terre de la souffrance, Il n’est pas de pierre, Il espère, Le nuage solitaire, La goutte d’eau qui changera son ordinaire,   Les vents du mépris, Ils m’ont pliée, Ils ont ri, A mes pleurs, A ma douleur, Je ne me suis pas cassée, ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet : 27-6 : De ma solitude immense

  Je ne dors pas, J’erre, Comme un fantôme, Dans ma somnolence, Moi la mendiante, Des mots que l’on écrit avec son cœur, Eternel amour, Dans l’infini, J’ai peur de l’obscurité de la vie, Aux heures de la pénombre du ciel, J’avance dans le champ de bataille, Où l’espace est glacial, Je pleure, Je vide mes yeux, Sur la robe ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 26–Les poèmes de Gaëtan Parisi 26-3 : Amnésie fossile

Je rêve  de ton image Une lumière incandescente m’enveloppe Comme une toile d’Anne Volpe* C’est ce qu’il me reste de ton visage Le seul témoin de nos festins Quand l’amour et le vin  Comblaient notre faim  Faim d’entendre Des mots tendres. Des vapeurs d’ange Aux couleurs étranges  Habillent mes songes L’envie de toi me ronge J’imprime ton image  Comme la décalcomanie.. De notre vie  Sur ma peau meurtrie ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet :27 -5: Lit d’Eden

  Ce soir, La plage est déserte, Les vagues effleurent, Mes pieds dénudés, Sur le sable doré, La mer chante, A la lune, Son amertume, Au loin, Sur les flots, Un voilier, L’oiseau des mers plie ses ailes, Éteint ses yeux lumineux, Pour le sommeil,   Et nous mon amour, Main dans la main, On flâne, Le long de cette ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet :27-4 : A la lumière des chandelles

  Dans la maison blanche, Que chaque printemps nourrit, En senteurs et joliment fleurie, Les roses pleurent, La poésie d’une couleur, En ce dimanche matin, Pas de bleu, Pas de soleil, La triste brume a caché, La douceur du ciel, Une flamme s’envole, La pluie se met à tomber, Une lumière s’éteint, Il est dix heures vingt, Dans la chambre ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet 27-3 : Note Bleue

Avant que le temps passé, Ne devienne sourd dans ma tête, Et s’efface comme une vieillesse, Que l’âge de la mémoire oublie,   Avant que les années, N’estompent mes pensées, Dans des hivers glacés, Sans réalité,   Avant que la mort, Ne se délecte, De mes pleurs, Et n’étouffe mon cœur,   Je voudrai écrire, La partition de mes saisons ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet : 27-2 : A l’encre étoilée

  Seuls mes rêves, M’offrent l’éternité, De tes bras, Mon bonheur et mes joies, Alors j’aime dormir, Et laisser la nuit écrire, A l’encre d’or des étoiles, L’écriture de mes souvenirs, Réchauffant mon cœur qui a froid, Les lignes de ton sourire, Pour m’empêcher de mourir, La nuit s’allie au passé, Et à l’histoire gravée, Que la mémoire ne peut ... Lire la suite »