J’interroge

Travaux du colloque tenu en 2001 au club de l’Association des Anciens Élèves de l’École Sdiki en Hommage au philosophe tunisien Mahjoub Ben Miled 3) Nicolas BERANGER : Un résident à Tunis à la fin du XVIIème et au début du XVIIIème.par :Manoubia Ben Ghedahem

  A la fin du 17ème, ou plus exactement en 1684, un commerçant marseillais fait faillite et est obligé de quitter sa ville natale, et même tout son pays et de s’expatrier pour essayer de gagner un peu d’argent pour payer ses créanciers. Pour les hommes dans sa situation, les Echelles étaient toutes indiquées. Les Echelles sont ces comptoirs  côtiers ... Lire la suite »

Approche de la poésie du poète tunisien Midani Ben Salah par :Krystyna Skarzynska-Bochenska; 1980 Varsovie -Pologne — Traduit du polonais par: Monika Del Rio

Al-Midani ibn Salih est né en 1929. Il est originaire de l’oasis de Nafta, une région d’oasis du sud – Garidu. Nafta, capitale religieuse de Garidu, possède le tombeau du marabout Sidi Abu Ali. Sa richesse provient des 400 mille palmiers-dattiers irrigués par 150 sources. Comme al-Quairawan, Nafta a une atmosphère spécifique, liée aux traditions nomades des bédouins Banu Hilal ... Lire la suite »

L’espace romanesque dans Le rêve errant de Hassan Oumouloud Par:Mme Zohra Amahou – Agadir- Maroc

L’histoire se passe à Ait Baha : « ville rurale, petite, étroite et ténébreuse comme la nuque d’une jarre ancienne pleine de mystères » p. 5. Il n’est décrit que l’espace externe, c’est-à-dire tout ce qui est nature. Aucune action ne se passe à l’intérieur d’une maison comme si ces demeures n’existaient pas – ou du moins ne le sont ... Lire la suite »

Mohamed Akounad , le Balzac des Amazighs ! Par : Hassan Oumouloud – Ait Baha- Maroc

À l’âge de 70 ans, la plume de Mohamed Akounad est toujours féconde. Une véritable source qui coule interminablement et dote  la scène littéraire marocaine de richesse et d’innovation de fond et de forme. Né en 1950 à la région d’Ihahan, ce grand esprit n’a cessé de plaire et d’instruire en poésie et en prose, tout comme en d’autres domaines ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :42–Les poèmes de Patrick Berta Forgas :42-3:L’HIVER EST DÉCLARÉ

[extrait du 5] ( … )   Les enfants seront nus et seuls. La terre perdra ses océans.   La lumière sera l’oubli des ombres mélangées des soleils …   Les cœurs et les âmes dans une guerre de loterie…   La puissance est l’éclair d’un orage qui rode et regarde. ( … )   L’hiver est le symbole archétypal ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :41–Les poèmes de Dominique Montaulard Ziani :41-13 : Géographie

  Inventons-nous un univers d’amour Dont ton sourire sera le soleil Et tes yeux des lacs paisibles Où j’irai me baigner… Tes bras sur ma taille Seront les frontières de ce monde Inaccessible aux importuns. Nous seuls en aurons la clé. Je me promènerai au hasard Des vallées et des rivières ombragées. Douce géographie de ton corps parfumé.   L’une ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :42–Les poèmes de Patrick Berta Forgas :42-2: ZONE HUMAINE

1.   J’ai osé les morts pour encore écrire ce que vivant Je souffre ! 2.   Je veux des gens gentils aux regards simples.   J’attends des heures d’amour et de liberté.   Ce silence de l’espoir est une condamnation !   S’écrivent et bruissent mes minutes d’attente. 3.   Un oiseau est venu prendre de mes nouvelles et puis ... Lire la suite »

Le Huvid 20 par :Elena Martinez – poétesse et écrivaine hispano-canadienne –Montréal – Canada

Ils sont tous là à mon chevet en ce lieu de recueillement de réflexion et de soins palliatifs. Venus des quatre coins du globe, des représentants politiques, des dignitaires, des scientifiques et des penseurs. À travers eux, quelques fossoyeurs toujours prêts à faire une bonne affaire. Ils sont venus de partout pour prier que je survive à tant de siècles ... Lire la suite »