Je tisse

L’amour a déserté la bleue par :Maissa Boutiche – Alger – Algérie

  Tes vagues dansantes, hier, nous égayaient Dans tes bras chauds, tu bordais nos rêves Entre tes vagues, les sentiments se dandinaient Le cœur palpitant,  monte la vague. Les rêves enfantaient et l’espoir était là L’amour enivrait  bon nombre de têtes Blessures  oubliées Bleus estompaient Tous leurs maux noyaient dans le chant de tes vagues. Les amoureux ici et là ... Lire la suite »

La peur par : Mohammed Derkaoui – Fès – Maroc

Tout ce qui bougeait M’interrogeait M’agitait Le feu excitait mes nerfs Rendait grands ouverts mes yeux L’eau me rendait heureux. Le déverser partout Me donnait satisfaction Par sa fluidité et sa douceur L’oiseau m’émerveillait Je l’enviais pour son vol spontané Et l’air qu’il défiait J’aimais lui jouer des tours Pour qu’il se pose sur le sol Je me vengeais de ... Lire la suite »

Au milieu des débris par : Redouan Ben Chikar – Nador -Maroc

Avec la tête lourde Et encombrée de désillusions, Je cherchais nos rires d’antan Qui fleurissaient dans l’espace Au milieu des débris, Avant qu’ils sombrent Dans l’oubli, Et qu’ils succombent à jamais Sous les ruines De ce coin perdu. Chaque fois que j’y passe, Je pense au temps évaporé Comme une fumée dissipée Sans laisser de trace Avec une cadence bien ... Lire la suite »

Mémoires d’un critique : Pourquoi les régimes en place de l’Europe de l’Est avaient-ils chuté à la fin des années quatre-vingt ?(1)

  Pendant les années soixante-dix, la situation politique , économique et sociale  en Tunisie était explosive ( mais objectivement beaucoup moins que maintenant )et elle avait  été couronnée le 26 janvier 1978 par des évènements sanglants qui avaient fait plus de 400 morts, la plupart d’entre eux étaient des marginaux .En cette période, j’étais professeur d’enseignement secondaire au lycée de ... Lire la suite »

L’abysse par : Abdennour Mezzine –Tanger -Maroc

  Quand enfin vint la nuit, Et je m’épanche à grands flots  Aux rivages déserts des nostalgies, Ta voix me pétrit de nouveau  En éternel fennec de Tanja.   Les reflets de tes yeux nuits flambent Et balisent mes sentiers incertains. Sous la bruine brille l’asphalte Et garde à jamais les chants des murmures brisés.  Échos de nos âmes et ... Lire la suite »

J’aime ../ Je ne dirai pas le soleil et la pluie/ Je cherche un lit/ Fleur…/ Guichet de la poésie : nouveaux poèmes de Fatima Maaouia – poète tuniso-algérienne –Tunis

  “J’aime “…   Je fouette en neige la crème Des mots Pour que ” j’aime” sorte du lot J’aime que ” j’aime ” Monte à bras nus Comme je l’aime À hauteur Des cœurs Qu’il brûle, crucifie Guérit et tue Et pour qu’à jamais on aime “J’aime “… Car c’est de lui Dont s’agit… Ce n’est pas de la ... Lire la suite »