Je tisse

Deux nouveaux poèmes de Maissa Boutiche –Ain Bénian –Alger – Algérie:Pour ne rien te cacher/et A chaque instant mon regard me cherche

Pour ne rien te cacher Pour ne rien te cacher Non,  je ne saurai coudre Pour réparer  mes erreurs mes actes manqués Mes  péchés qui perforent Ma peau déjà tatouée Mais j’essaie  par tous les moyens A ne plus blesser Ni déchirer Que ce soit avec des paroles ou avec mes actes qui hier étaient Parfois un peu zélés Je ... Lire la suite »

La moindre peine par : Dehbia Ammour –poétesse algérienne résidant à Paris -France

  Contrairement à toi, le cœur accumule de l’envie  De désir suscité, en poussant le zèle de la vie Garde-toi du discours panache vanté qui éclate Pour l’instant de défi, je le sens ce sang écarlate   Pourquoi me piétines-tu dans ma fière allure ? Vive, passionnée dans la gravité de la brûlure Le spectacle est allégé par ce lumineux regard ... Lire la suite »

Suite à l’isolement et le confinement par : Maissa Boutiche – Ain Benian – Alger- Algérie

Suite à l’isolement et le confinement Seule dans la demeure de l’amour Je m’applique malgré mon Impuissante à t’offrir une nouvelle vie, dans un nouveau monde Je ne peux que te dessiner Mes traits fatigués et ceux de notre ville Ses murs lézardés par le silence et l’emprunte barbare de Covid Lourd est l’atmosphère et seul le patinage de la ... Lire la suite »

Temps de confinement par :Jocelyne Mouriesse – poétesse martiniquaise

  Etreindre la nuit Espérer la lueur d’un jour L’heure de se fuir Mûrir l’éveil L’instant de s’en aller cueillir Quelques éclats “d’en-vie” subtils L’art du lierre D’un jet d’encre, fous halliers Assailants de grisaille Saisir le bal De frêles fleurs Surplomber la rocaille En sueur les pavés Déblatèrent Tout le plomb des nuages Le dard de vivre L’art de ... Lire la suite »