Je me souviens

Qui est le fondateur de la ligue de la Nouvelle Plume à Tunis ? par : Mohamed Salah Ben Amor

  La ligue  de la Nouvelle Plume était une association littéraire de tendance militante non-autorisée par les autorités coloniales qui avait été créée aux débuts des années cinquante  à Tunis et regroupait des poètes et écrivains tunisiens et algériens dont les membres les plus connus étaient les Tunisiens Maouer Smadeh, Chedli Zoukar, Ali Chalfouh et les Algériens Mohamed el Akhdhar ... Lire la suite »

La poétesse tunisienne Imène Amara et l’absence de confiance en ses capacités créatrices par : Mohamed Salah Ben Amor

  La poétesse tunisienne Imène Amara se caractérise par une absence presque totale de confiance en ses capacités créatrices. Elle me disait toujours : « Qui suis-je en comparaison de tels poètes ou telles poétesses ? ». Un jour, j’ai préparé un dossier sur cette poétesse comportant une présentation critique de son expérience poétique et un choix de ses poèmes ... Lire la suite »

Ce que nous avions appris des hommes de plume tunisiens qui nous avaient précédés et que nous avions connus de leur vivant par :Mohamed Salah Ben Amor

  Ayant fait mon entrée au milieu littéraire tunisien en tant que critique en 1967 alors que je n’avais que dix-huit ans, j’avais eu la chance de rencontrer la plupart des grands poètes et écrivains des années vingt , trente et quarante et de parler avec eux dont Tahar Qassar, Jalaleddine Naccache, Mohamed Hlioui, Ahmed Loghmani, Sadok Mazigh, M’hamed Marzougui, ... Lire la suite »

L’avion fou ! …par :Mohamed Salah Ben Amor

  Quelques jours avant mon dernier voyage en Allemagne que j’ai effectué le 23 septembre 2018, j’ai fait part ici de ma stupeur devant la hausse du prix du billet d’avion Tunis-Francfort, de 400 dinars tunisiens en 2016 à 800 dinars. L’un de nos amis a alors réagi à ce mot en me suggérant de voir le prix du même ... Lire la suite »

Pourquoi les régimes en place de l’Europe de l’Est avaient-ils chuté à la fin des années quatre-vingt ?:l’exemple de la Pologne (2) par :Mohamed Salah Ben Amor

Dès que nous avions mis les pieds hors de l’aéroport et pris le bus pour aller au centre ville( en août 1979 : voir la première partie de cet article) , nous avions été surpris par le prix du billet du bus qui était cinq fois moins cher qu’en Tunisie. Puis devant le premier hôtel que nous avions trouvé sur ... Lire la suite »

Pourquoi les régimes en place de l’Europe de l’Est avaient-ils chuté à la fin des années quatre-vingt ?:l’exemple de la Pologne (1) par :Mohamed Salah Ben Amor

  Pendant les années soixante-dix, la situation politique , économique et sociale  en Tunisie était explosive ( mais objectivement beaucoup moins que maintenant )et elle avait  été couronnée le 26 janvier 1978 par des évènements sanglants qui avaient fait plus de 400 morts, la plupart d’entre eux étaient des marginaux .En cette période, j’étais professeur d’enseignement secondaire au lycée de ... Lire la suite »

Parmi mes professeurs au lycée de Carthage par :Mohamed Salah Ben Amor

  Au lycée de Carthage où j’avais fait mes études secondaires, nous eûmes en deuxième année, en instruction religieuse, un professeur au nom de M. Na. C’était un homme gros et haut de taille mais qui avait toujours l’air d’être fatigué , peut-être parce qu’il enseignait sa matière seulement à raison d’une heure par semaine pour chaque classe et il lui ... Lire la suite »

Ma génération par : Mohamed Salah Ben Amor

  Je peux dire avec une grande fierté que ma génération, celle dont l’enfance avait coïncidé avec la proclamation de l’indépendance en 1956 ,était une génération gâtée. A l’école on nous servait un goûter à la récréation du matin et un autre à la récréation de l’après-midi et à midi un repas copieux gratuit pour les élèves de familles modestes ... Lire la suite »

Dans la maison du philosophe autodidacte Jean-Jacques Rousseau(1712 – 1779) à Montmorency en France ( Mars 2019)

  Tant de gens chez nous confondent « professeur de philosophe », « Chercheur en philosophie » et « philosophe », tandis que chacun d’eux assume un rôle bien déterminé et totalement différent de ceux des deux autres. En effet, si le premier assume la médiation entre les sources du savoir philosophique et des apprenants et le second étudie ce ... Lire la suite »