Je me souviens

Mes souvenirs avec le grand historien de la littérature tunisienne Aboulkacem Mohamed Kirrou(4)

Aboulkacem Mohamed Kirrou était un nationaliste arabe dans le sang. Il croyait dur comme fer à l’unité culturelle arabe. Et du fait qu’il était animé de cette conviction, il était prêt à traiter avec tous les hommes et les femmes de lettres arabes, quelle que soit leur tendance et qu’ils soient partisans du pouvoir dans leur pays ou non. Mais ... Lire la suite »

Mes souvenirs avec le grand historien de la littérature tunisienne Aboulkacem Mohamed Kirrou (3)

  J’ai mentionné dans mon article précédent que j’avais presque coupé toute relation avec la littérature tunisienne entre le jeudi noir  26 janvier 1978 et « la révolution du pain » qui avait éclaté le 3 janvier 1984 et que mes seules activités littéraires au cours de cette période étaient ma participation à deux colloques sur l’instigation d’Aboulkacem Mohamed Kerrou : le premier ... Lire la suite »

Mes souvenirs avec le grand historien de la littérature tunisienne feu Aboulkacem Mohamed Kirrou (2)

Après la terrible journée sanglante du jeudi 26 janvier 1978, cette journée inoubliable que j’avais passée à Tunis et au cours de laquelle la police et l’armée avaient tiré sur les manifestants faisant plus de 400 victimes, j’avais décidé de ne plus m’occuper de la littérature tunisienne, car le choc était terrible, étant donné que  je n’avais jamais imaginé que ... Lire la suite »

Mes souvenirs avec le grand historien de la littérature tunisienne Aboulkacem Mohamed Kirrou (1)

Le grand historien de la littérature tunisienne Aboulkacem Mohamed Kirrou (1924 – 2015 ) est l’un des écrivains à qui je dois le plus  dans mon parcours de critique littéraire. D’abord, il était un exemple de labeur et de travail acharné, comme le témoigne l’œuvre monumentale de plus de soixante-dix livres qu’il nous a léguée et dont  la plus grande ... Lire la suite »

Disparition du chercheur et écrivain tunisien Mahmoud Abdelmoula par :Mohamed Salah Ben Amor

Dimanche 25 décembre  2017,une figure scientifique et culturelle  tunisienne nous a quittés presque dans le silence absolu des médias à part un avis émanant du ministère de la culture quelques petites informations  éparses dans quelques journaux.  Il s’agit du chercheur et homme de lettres tunisien Mahmoud Abdelmoula qui était un auteur profus  avec près de trente deux ouvrages publiés . ... Lire la suite »

Jaafar Majed et la poésie féminine tunisienne par:Mohamed Salah Ben Amor

Une fois en 2004, le grand poète tunisien Jaafar Majed m’a téléphoné pour m’informer qu’il projette de faire paraître un numéro spécial de sa revue « L’espace du savoir » sur la poésie féminine en Tunisie et qu’il aimerait que j’y participe. Et bien que ce projet m’ait intrigué, parce que je savais que Jaafar ne reconnaissait qu’une seule poétesse dans le pays ... Lire la suite »

Mes souvenirs avec le poète feu Midani Ben Salah (3)

  En 1997, le grand poète tunisien Midani Ben Salah (1929 -2006) m’a montré une étude écrite sur sa poésie par une dame polonaise au nom de Krystyna Skarzynska-Bochenska qui enseignait à l’université de Prague et parue en 1980 dans une revue scientifique polonaise et il m’a demandé s’il y a à l’Institut Bourguiba des langues vivantes où je travaillais ... Lire la suite »

Mes souvenirs avec le poète tunisien feu Midani Ben Salah (1929 -2006)(1)

Le grand poète tunisien feu Midani Ben Salah était un homme de principes aux prises de position inflexibles. Il était demeuré toute sa vie fidèle à ses idées baathistes ( relatives au parti Al Baath irakien)dont il était membre depuis qu’il poursuivait ses études à Baghdâd à la fin des années cinquante et au début des années soixante .Au milieu ... Lire la suite »

Hédi Noaman le poète généreux par :Mohamed Salah Ben Amor

  Parmi les bons pètes tunisiens oubliés dans son propre pays feu Hédi Noaman.Je l’avais connu  dans les années soixante lorsque j’étais élève au secondaire, à travers les pages culturelles du journal « Al Amal »(l’action »  dont il était responsable et les poèmes qu’il publiait dans la revue « Al fikr »(La pensée ) et les journaux. Je l’avais rencontré en tout trois fois et l’image qui ... Lire la suite »