J’informe

Merci à la revue Culminances par Fatima Maaouia – poétesse tuniso-algérienne –Tunis

Samedi 3 avril 2021, j’ai donné lecture d’un poème de la poétesse Jocelyne Mouriesse – Martinique et de trois de mes poèmes, dont deux extraits de mon nouveau recueil de poésie : “PORTRAITS DE FEMMES” Édité à Tunis en mars 2021 par Nirvanaedition.com Et, ce dans le cadre du 1er Festival International de la poésie de la revue Culminances: “Chantons ... Lire la suite »

La culture des avant-gardistes tunisiens (1968-1972 ) par:Mohamed Salah Ben Amor

Dans ma bibliothèque, une petite partie est consacrée aux ouvrages que j’avais acquis et lus  à la fin des années soixante et au  début des années soixante-dix à l’époque de l’avant-garde littéraire tunisien .Pour l’histoire, ces livres avaient été lus aussi par les deux critiques avant-gardistes feus Hédi Bouhouch et Hassine Loued. Nous lisions et écrivons tandis que nos adversaires ... Lire la suite »

Les poètes et les écrivains tunisiens qui avaient écrit contre la colonisation avant l’indépendance par:Mohamed Salah Ben Amor

Après l’indépendance de la Tunisie en 1956, la grande majorité des poètes et des écrivains tunisiens qui étaient présents sur la scène culturelle  avant cet événement s’étaient mis à écrire sur la lutte du peuple tunisien pour se libérer du joug colonial . Mais si nous jetons un regard sur la masse volumineuse des textes littéraires produits dans le pays ... Lire la suite »

Le troisième colloque de la maison Ichraq éditions et la revue « Culminances » qui s’est tenu le samedi 4 janvier 2020 au club des anciens élèves de l’école Sadiki sis au 13 rue Dar el Jild –la Kasba – Tunis sur le poète Jaafar Majed par les photos

La séance inaugurale a été présidée par Monsieur Chedly Ben Yaouse le vice-vice président de l’Association des anciens élèves de l’école Sadiki .Et il présenté dans son allocation un témoignage sur les querelles entre Jaafar Majed et les  poètes de la poésie ni verticale ni libre à la fin des années 60. Le colloque de la maison Ichraq éditions et ... Lire la suite »

Les interventions des critiques au troisième colloque de la maison Ichraq éditions et de la revue « Culminances » sur le poète Jaafar Majed qui s’est tenu le samedi matin 4 janvier 2020 au club des anciens élèves de l’école Sadiki sis au 13 rue Dar el Jild –la Kasba – Tunis

L’intervention de Mohamed El May : Mohamed El May était l’un des amis intimes de Jaafar Majed à qui il confiait tous ses secrets contrairement à moi avec qui la relation a toujours été littéraire et il ne m’avait jamais parlé , par exemple , de sa famille. Selon El May , ce poète aimait éperdument la vie et se sentait ... Lire la suite »

Le colloque de la maison Ichraq éditions et de la revue « Culminances » sur le poète feu Jaafar Majed a atteint ses principaux objectifs par :Mohamed Salah Ben Amor

Le troisième colloque de la maison Ichraq éditions et la revue « Culminances » qui s’est tenu  aujourd’hui le samedi 4 janvier 2020 au club des anciens élèves de l’école Sadiki sis au 13 rue Dar el Jild –la Kasba – Tunis sur le thème « Jaafar Majed poète et prosateur artistique »  a tenu toutes ses promesses, parce qu’il ... Lire la suite »

Les critiques qui ont participé au 3ème colloque de la maison d’édition Ichraq et la revue « Culminances » qui s’est tenu le samedi 4 janvier 2020 sous le thème « Jaafar Majed poète et prosateur artistique »au club des anciens élèves de l’école Sadiki 13 rue Dar el Jild -La Kasba – Tunis

Mohamed El May Mohamed El May, malgré son jeune âge, étant né en 1971, fait figure aujourd’hui du connaisseur le plus averti de la culture tunisienne tous arts réunis .Ayant fait son entrée très tôt sur la scène culturelle au début des années quatre-vingt-dix et ayant été le disciple du grand historien de la littérature tunisienne et directeur du bureau ... Lire la suite »

Pile ou face ? Nouvelle parution du poète et romancier marocain Hassan Oumouloud (août 2019) .

C’est un récit court en 130 pages pleines de suspens et de vivacité avec une touche spéciale de renouveau et d’originalité.  L’histoire raconte le destin double d’un jeune marocain que l’auteur nomme Madani ( allusion à l’homme urbain ) . Après des années de chômage , le jeune licencié en psychologie , se retrouve collé pour des heures au marbre ... Lire la suite »

Les critiques qui participeront au troisième colloque de la maison Ichraq éditions et la revue « Culminances » qui se tiendra sur le thème « Jaafar Majed poète et prosateur artistique » : 2- Faouzia Saffar Zaouk

  Faouzia Saffar Zaouk , née à Kairouan (centre de la Tunisie) , la même ville natale du poète feu Jaafar Majed, le connaissait parfaitement ainsi que son œuvre. Elle est aussi une militante culturelle. Elle s’était révélée pour la première fois au public à la deuxième moitié des années soixante-dix avec son excellent ouvrage sur le roman intitulé La ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :34–Les poèmes de Marie Funck:34-4:L’orpailleur des mots

  L’orpailleur des mots se joue de la sémantique, Il fouille l’orthographie à la recherche d’une pépite, Il aime tamiser doucement l’encre sympathique Recherchant les paillettes d’or, il médite.    Il a installé sa rampe de lavage, il recherche l’adage, Celui qui lui transmettra le roman éternel.   Il ne pollue pas, son mercure n’a pas de rivage,  Les rivières l’aiment pour sa plume si belle. Il crée des fleuves de vie ... Lire la suite »