Poignée de mains

Nouvelles paroles de Mohamed Salah Ben Amor(1)

Pas de  retraite pour les artistes, les écrivains et les poètes Le départ à la retraite est une disposition administrative  qui s’applique aux agents travaillant dans les institutions gouvernementales et privées tels que les fonctionnaires, les ouvriers, les enseignants, les juges  ou autres mais elle ne s’applique pas aux artistes, aux écrivains et aux poètes parce que ceux-là relèvent de ... Lire la suite »

La conception de la critique la plus répandue aujourd’hui est qu’elle est une lecture par :Mohamed Salah Ben Amor

  La conception de la critique la plus répandue aujourd’hui est  qu’elle est une lecture. Et si elle est une lecture, elle est nécessairement subjective et non-objective, étant donné que le lecteur lit à travers sa culture personnelle, sa vision du monde et ses préférences. D’ou le non-fondé de l’idée d’« autorité critique » car si le vrai artiste ou écrivain ou ... Lire la suite »

Le concept de « fascination » par :Mohamed Salah Ben Amor

Le concept de « fascination », créé en 1955 par le critique français Maurice Blanchot (1907 – 2003) )se présente aujourd’hui comme l’un des fondements de la conception de la création artistique et littéraire. En effet, se posant comme une lutte sans répit contre l’ordinaire, le commun et l’habituel, l’acte de création dans ces deux domaines vise avant tout à ... Lire la suite »

Il est inconvenant pour les critiques de se ruer sur l’œuvre d’un mort après l’avoir ignoré de son vivant par :Mohamed Salah Ben Amor

  Quatre-vingt-dix-neuf pour cent des poètes et des écrivains sur lesquels ont porté mes études critiques étaient vivants et bien pourvus au moment où j’avais écrit  sur eux et le un pour cent restant concerne des auteurs qui avaient vécu à une période éloignée, car j’ai toujours eu la conviction qu’il est inconvenant pour les critiques de se ruer sur ... Lire la suite »

Le tamis de l’histoire de l’art et de la littérature est extrêmement fin par :Mohamed Salah Ben Amor

  Quoi que fassent les régimes et les partis politiques, les médias et les critiques partiaux, ils ne pourront jamais  hisser un artiste ou un écrivain ou un poète ordinaire au niveau d’un génie, car le tamis de l’histoire de l’art et de la littérature est extrêmement fin et ses pores ne laissent passer que les créateurs hors pair quels ... Lire la suite »

L’artiste ou l’écrivain ou le poète raisonnable doit être fier de ses adversaires :Mohamed Salah Ben Amor

  L’artiste ou l’écrivain ou le poète raisonnable doit être fier de ses adversaires plus que de ses amis ou partisans .Car contrairement à l’ennemi qui ne souhaite  que votre destruction pour des raisons souvent personnelles, l’adversaire, lui, vous est très utile, parce qu’en se mesurant à vous, il essaie de mettre à nu vos défauts et vos points faibles, ... Lire la suite »

Le vrai écrivain ou poète par:Mohamed Salah Ben Amor

Le vrai écrivain ou poète est celui qui nourrit son œuvre d’une vision singulière et d’une expérience profonde dans l’arène de la vie, ce qui l’empreint, de ce fait,  du seau de la spontanéité et de la sincérité : les deux traits principaux de l’art. Quant  à ceux qui puisent leur inspiration dans les théories poétiques, ils ne font que produire ... Lire la suite »

L’art est un don et non une connaissance scientifique par :Mohamed Salah Ben Amor

  L’art est un don et non une connaissance scientifique .Avez-vous vu entendu le docteur  en musique quand il chante ? Il chante très juste et n’enfreint jamais les règles de l’échelle musicale .Mais si sa voix est ordinaire, il n’aura aucune chance d’enchanter le public. Ce qui s’applique aussi à la peinture , à la poésie, au roman et à ... Lire la suite »