J’interroge

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :9 – Les poèmes de Mohammed El Qoch :9 -6 : Les mots…!

  De nouvelles vagues, libres,  Déferlent à l’allure d’un ouragan, Extasiées, s’échouent Sur les rebords  De ces mots dévêtus, enchaînés Que le poète ne parvient à délivrer Ils seront pendus juste à minuit Ils n’ont l’air de craindre  Ni la potence ni le bourreau  On les entend murmurer des mots Indéchiffrables, énigmatiques Seuls les poètes Détiennent leurs secrets …!   Né d’un ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :3 – Les poèmes et les récits de Patricia Laranco:3 -15 : Les gouffres

  Aube d’hiver. Les arbres hissent leurs branches trop pâles, d’une couleur éteinte, comme s’il s’agissait de bras qui se tendent, pour supplier, appeler au secours. * Aube d’hiver. Aux fenêtres, les lueurs carrées déclinent. Elles se fondent, petit à petit, dans la gelée grise, laiteuse, cette gelée qui lèche la ville et les toits du vieux lycée. * Bientôt, ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :11 – Les poèmes de Monique-Marie Ihry:11 -2 : D’un souffle

  Très las, il s’assoupit dans un souffle serein Son corps voluptueux reposait sur le drap De soie rose. Il mettait en valeur son teint Perle de rosée au velours très délicat.   J’eus soudain envie de lui offrir un baiser De caresser ses hanches, son corps désirable Mais décidai de le laisser se reposer Sous le regard heureux de ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :8 -Les poèmes de José Le Moigne:8-6 : Heureux qui se souvient

Pour Patrig   Heureux qui se souvient du vol des macareux dans le ciel gris d’automne   Mille petits chevaux bais ont raclé le pavé avec sous leurs sabots des rêves de prophète   Qu’y a-t-il donc dis-moi qui a-t-il donc   lorsque le vent dépose les armes et que la nuit étire ses douceurs de psaume   Qu’y a-t-il ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :10 – Les poèmes de Monika Del Rio :10-4 : C’est le temps de l’orage

  C’est le temps de l’orage. Le monde s’est tu… Le vent engage sa partie « con fuoco », Suivi par les arpèges de la pluie. Des gouttes épaisses, Engorgées de peine tombent Sur la braise de mon cœur Et le font chavirer, Tel un bateau solitaire Qui au milieu des eaux profondes A pris soudainement feu… Assourdie par les ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :11 – Les poèmes de Monique-Marie Ihry :11 -1 : Au chant du cygne

    I   La mort, tel un oiseau de proie Déploya ses ailes immenses. Ses serres avec véhémence Griffèrent l’harmonie de soie Recouvrant les vagues azur D’ombres argentées, lumineuses. De ses longues ailes flâneuses L’oiseau de mort au regard dur Fendit le bleu miroir de l’onde, Puis rebondit d’un coup de rein Vers les hauts cieux faits d’airain Laissant ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :9 – Les poèmes de Mohammed El Qoch :9 -5 :Ton silence m’envahit

    A l’heure où ton silence m’envahit L’ombre d’un soupir évanescent, Fuit mes lèvres gercées Fissurées comme la terre d’été Sans aucun murmure, Sans aucune armure Tu transperces de fond en comble Cette âme inassouvie Que le destin châtie Qu’elle s’attarde cette lumière Que tes yeux vifs caressent Qu’elle adoucit l’âme Pour ne pas voir la nuit surgir Je ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :4 – Les poèmes de Calli Mondésir 1-12 Chimères blanches

  Des chimères ont ankylosé mon âme Projecteurs de fantasmes Qui s’exhibent Comme un drap Sur la nudité du ciel Et dans ces yeux affamés J’ai l’illusion du temps Rampant derrière l’ombre de la réalité.   Les rythmes et les trajectoires Se décèlent chancelant En houles de saoules moribonds D’abord ce fut les pas Puis les hurlements Puis les danses ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :6 – Les poèmes de Solène de Lam:6 -9 : Je suis ravie d’être femme

  Etonnante nature que celle des inégaux Nous sommes grands ou petits Nous sommes vilains ou beaux Parfois ceux qui dominent sont les deux Intelligent ou bête, vil ou saint Charitable ou pervers, jeune ou vieux Il n’est qu’une nature qui s’égale vraiment Etre femme n’est pas être mâle Elle et lui est égal à aimant Mais si lui est ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor :3 – Les poèmes et les récits de Patricia Laranco :3-14 : Rire

    Rire tout à coup. Un bon coup. D’un grand rire dévastateur.   Éternuer de rire. En hennir. Naseaux chatouillés, irrités.   Rire bien fort. Le dos au mur. Les boyaux flasques, secoués. Faute de mieux. Parce que c’est mieux. Parce qu’on est pris au dépourvu. Parce qu’on n’a plus rien à dire, ni à penser. Parce qu’on se sent ... Lire la suite »