L’élucubration par :Dahbia Ammour – poétesse algérienne – Paris France

  Comment ne pas aimer toutes ces belles langues ? Dites-moi je flâne ! Je suis tel un navire qui tangue Perplexe toujours !  Avide de ne pas dire je parle En face de nous immédiatement une chanson marle  In fine en assignant, je m’imprègne de quelques termes Pour discuter de ceux qui possèdent certains germes L’un m’éclaire savamment comme un soleil ... Lire la suite »

La forêt de Walou :Mini nouvelle d’Ahmed Khettaoui- Blida – Algérie

Quand le bout de leur vie étrange a semé ses bruits, Aissa  se trouvait dans la forêt.  Aichouacha suit ses  instants  …et ses  pas  … Un espace de folie.. des  arbres  harmonieusement rangés  quittent  les  lieux  .. Aissa et Aichoucha…tombèrent au fond du  puits.. Le  gouffre  suintant ses regrets, peut-on dire!: Je suis désolé mes chers amis  : Aissa et Aichoucha.. le  reflet ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 25–Les poèmes de Philippe Lemoine: 25 – : 7 : À fleur de vent…

Humaine, à fleur de vent, une voile dérive… Le peintre, ce matin, furète dans l’éther. Effleurant de ses doigts l’inaccessible rive, Il cueille des pigments safranés sur la mer Qu’il étale, en bouquet, au centre de sa toile. Baladin funambule aux croisements des eaux, Il enlumine d’or les branches d’une étoile. Prolixe, la peinture enchante ses pinceaux. Céleste symphonie aux ... Lire la suite »