J’interroge

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 26–Les poèmes de Gaëtan Parisi :26 -10 : Mots d’ailleurs

  Masse solaire Solitaire Lactescence primaire Couvre mes rêves D’un voile amer Masse lunaire Éphémère Mes douleurs inondent ta lumière Corps de Pierre Entendez ma prière Vos frontières De soie et d’épines Enferment un lacis de promesses Je rêve désespérément De ses dunes célestes Des venelles de son corps De l’écho de ses mots Déesse Princesse Maîtresse De tout l’univers Ma ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet :27-13 : Larme de Soleil

  Ne m’efface pas, De ton horizon, De ton pas, Un reflet me suffit, Pour espérer un éclat, Alors pose, Pose ton regard, Ne dénis pas, L’ombre qui touche ton bras, Ecoute l’appel, De mon cœur, Le chuchotement, De ton nom, En attendant le firmament, J’ai besoin d’une larme de soleil,  Pour toucher l’arc-en-ciel, A la nuit tombée, Me laisser ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 26–Les poèmes de Gaëtan Parisi: 26 -9 :Inexplicable tarentelle

Quand viennent les heures Houleuses Trompeuses Moqueuses Qui toujours arrivent Où meurent les vagues même les plus furieuses Où le cycle des saisons délave chacune des heures Haute en couleur Du tissu de nos cœurs Où le feu des constellations qui donne au ciel son éloquence Termine sa danse Dans les cendres Alors s’envolent nos rêves tendres Quand viennent ces ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet :27-12 : Couleur d’Automne

  Ce matin, Le vent plie les arbres et déshabille les branches, Son souffle accompagne, Les feuilles d’Automne, Je sens sa froideur sur mon visage, Qui frissonne, J’entends la force de l’air, Qui virevolte et danse avec leurs parfums boisés, Marchant sur le trottoir, L’or, le pourpre rubis craque sous mes souliers, Le ciel devient noir, Il va pleuvoir, Mon ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 26–Les poèmes de Gaëtan Parisi :26-8 : La poésie

Le désert Les terres Les mers Les airs Ont façonné son imaginaire Ont dicté sa conduite exemplaire. La ligne directe, L’étude fulgurante, La rigueur essentielle Ont pris par violence Sa conscience. Elle a craché les arts malveillants Pour une parole exclusive, Une musicalité ivre. Par le vide qu’elle impose Aux âmes Aux corps Elle ose La prose Elle sublime L’image ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet :27-11 : Sculpture de Cœur

  On n’a plus vingt ans mon ange, Pas même trente, Mais presque cinquante, Ton regard sur moi jamais ne change, L’éclat de la première fois, Je vois l’étincelle d’autrefois, Elle est là encore et me remplit de joie, Ta main et la mienne se tiennent, Soudées comme le fer de l’artiste forgeron, Ton corps et mon corps à l’unisson, ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 26–Les poèmes de Gaëtan Parisi : 26 -7 : Ma souffrance

  Reprends Entasse  Dans ta besace Vilénies  Tricheries Bassesses  Le manque de caresses L’ordinaire des jours Reprends  Cet amour Sans promesse Qui blesse Et puis vole Envole-toi Emporte au loin Les heures de ma vie Asservies Mes sentiments fendus Mon cri éperdu C’est ma foi Laisse-moi Avec ton absence  Ma souffrance       Si le poète continue de décrire ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 27–Les poèmes de Patricia Royet : 27 -10: Mon Ecriture

    Avec toi, Je suis comme une petite fille, Je crois aux contes de fée, Tu m’émerveilles, Comme une fleur qui s’éveille, Et qui montre ses plus belles dentelles, Dans tes yeux, Mon ciel est plus beau, Son rideau étincelle, Il m’appelle, M’interpelle, J’aime sa couleur, Mon rêve évolue avec ta douceur, J’aime sentir sa brise légère sur ma ... Lire la suite »

Les archives des commentaires poétiques de Mohamed Salah Ben Amor : 26–Les poèmes de Gaëtan Parisi 26-6 : Déesse

C’est en vain que je rêve Entre soirs et matins En questionnant les ombres Alors que l’obscurité ne sait rien   C’est en vain que je sombre Entre cris et silences Il n’y a plus de renaissance Pas de photons, pas de luminance   C’est en vain que j’avance Alors que se ferme le destin L’ultime chemin Un tapis de pierres Amer Hors ... Lire la suite »