Archives de l’auteur: Mohamed Salah Ben Amor

Avatar

Le 54 ème anniversaire de l’Alecso

  A l’occasion de son 54 ème anniversaire, l’Organisation arabe de l’Education, de la Culture et des Sciences  organisera  en octobre prochain à Tunis un grand colloque sur le thème « Les changements universaux et les défis de l’avenir » auquel participeront un grand nombre de chercheurs de différents pays du monde arabe . Lire la suite »

Le Moi poétique mental et ses rapports avec l’Autre et le monde dans la poésie de Patrick Berta Forgas

Par :Mohamed Salah Ben Amor     Patrick Berta Forgas   Si les données objectives dont nous disposons ne nous permettent pas de  dater et de retracer avec exactitude les débuts poétiques  de Patrick Berta Forgas dont le premier poème remonte, selon ses dires,  à 1971(1), les onze recueils que comporte son  répertoire et qui se sont succédé de 1991 à ... Lire la suite »

J’ai retenu ma main par : Philippe Lemoine

  Sous un ciel orageux, lors d’une nuit instable, Sibylline, la mort s’est assise à ma table, Elle a pris dans sa manche un vieux tarot divin J’ai sorti du placard le couvert et du vin… Sans un mot ni regard, j’ai rempli les deux verres Puis j’ai feins d’ignorer ses œillades sévères, D’être venue à moi pour jouer mon ... Lire la suite »

La douce odeur de datura par:Monika Del Rio

  La fenêtre est ouverte… Ca y est, elle a ouvert la fenêtre ! Zeineb approcha une chaise et poussa un souffle de soulagement. Ça y est, à présent on peut prendre la position d’observateur. Et en face, comme d’habitude, des choses intéressantes aller se passer. Comme toujours, Agata versait le lait dans la gamelle du chat et sortait un sac ... Lire la suite »

L’épouse du cordonnier par :Imene Amara

L’épouse du cordonnier Par :Imene Amara- poétesse tunisienne Traduction :Mohamed Salah Ben Amor   L’épouse du cordonnier Dans sa chaise roulante Pend le soulier de son mari Dans leur chambre intime Enfonce ses clous Dans la peau de son époux Qui était morte depuis deux décades Et un mois de miel Elle invente son râlement à elle Tandis que le cordonnier Pend ... Lire la suite »