Archives de l’auteur: Mohamed Salah Ben Amor

Avatar

LES VEINES DES MOTS par : Mokhtar El Amraoui – Mateur- Tunisie

Les veines des mots Ont toujours pu De leurs lumières Vaincre les bottes des ténèbres Et scier les injustes barreaux Des vaines tenaces menteries Les veines des mots Ont toujours su vibrer bien haut Contre l’obscurité des bas vils Venins grégaires de l’oubli Les veines des mots Savent sculpter les cimes Des tonitruants silences En ivres sarments  Passeurs d’horizons de ... Lire la suite »

Sur cette terre par: Ahmed Safir – Fès – Maroc

Sur cette terre avant qu’il n’y ait murailles et serres Sur cette terre Vivaient nos pères Vivaient nos mères Vivaient nos frères Nous cohabitions Dans un bonheur Éphémère Nous habitions Les campagnes et les villes Nous parcourions toutes les artères Nous cultivions ces terres Nous ramassions les pierres Nous construisions des villes entières Hélas ! C’était naguère Avant d’être vendus ... Lire la suite »

Ce qu’enfante la nuit, le séquestre le jour par: Maissa Boutiche – Ain Bénian – Alger- Algérie

Elle déclare en s’allongeant Sur ses pages vierges : – Ce que je pense, dit-elle Ce que je vois, ce que je veux, m’importe peu ? Ces questions pertinentes me traversent l’esprit, Et maintes pensées, naviguent, voyagent, Accostent finalement sur mes rives, toutes nues, Ces pensées, qui dans leur course folle Enveloppent mon être de chagrin Et je n’ai plus ... Lire la suite »

Contre-façon par: Najette Ouerghi –Tunis –Tunisie

Laine mêlée de nylon, Acrylique, faux coton, Cuir, daim en simili… On se pare et on oublie Que c’est du toc ! On rafistole, on rafistole, On rapièce, mélange, bricole, On s’attife dare-dare Et on trouve cela…beau ! Tout devient accessible Rien n’est plus impossible Ici-bas: L’éden même est déjà là: C’est une sorte d’imitation Rococco et diaphane, Une sidérante ... Lire la suite »

MES POLITICO-POÈMES… COMME ILS VIENNENT PAR: Fatima Maaouia – poétesse tuniso-algérienne – Tunis

“L’avenir appartient au peuple qui a la mémoire la plus longue” Nietzsche LES BIJOUX MALADES DE LA PESTE Fatima Maaouia Le sang Liberté Du rubis Pureté de toute beauté Rose du feu sacré de Prométhée Dérobé aux rois Qui promettait Aux humains de se reconstruire Avec foi De se réinventer Et du coup de grandir… Sans gueule cassée… de bois ... Lire la suite »

Sacré soulèvement par : Mouina El Achari –Rabat-Maroc

Les occupants Perdent la raison Bombardements Sans raison Les résistants S’en moquent carrément Mourir dignement Vaut amplement Qu’une vie sous le commandement D’affamés de sang Handicapés humainement Les martyrs sont Le prix de la Libération Du joug de l’occupation En l’absence d’une nation Ronflant Se contentant Des condamnations. Des enfants À l’âge des fleurs, souriants Meurent ne sachant Pourquoi cet ... Lire la suite »

Je ne suis qu’un poème inachevé par : Maissa Boutiche – Ain Bénian – Alger- Algérie

Amoureuse depuis le temps, Du chant de la rivière et des oiseaux, Gazouillant dès l’aube, Sur la margelle de ma fenêtre,  A la fin de la prière, je cours ouvrir celle-ci, Ajustant au mur les persiennes en bois Le soleil encore timide avec ses tresses d’or, Commence à propager ses rais, sur la ville Encore endormie, Le quartier est encore ... Lire la suite »