La conception de la critique la plus répandue aujourd’hui est qu’elle est une lecture par :Mohamed Salah Ben Amor

 

La conception de la critique la plus répandue aujourd’hui est  qu’elle est une lecture. Et si elle est une lecture, elle est nécessairement subjective et non-objective, étant donné que le lecteur lit à travers sa culture personnelle, sa vision du monde et ses préférences. D’ou le non-fondé de l’idée d’« autorité critique » car si le vrai artiste ou écrivain ou poète est celui qui produit pour le plaisir, le vrai critique est celui qui lit ce qui le fascine et ignore ce qu’il trouve ordinaire .Et de ce fait il ne peut en aucun cas être assimilé à un juge .