Je n’ai plus de larmes pour pleurer par : Maissa Boutiche – Ain Benian- Alger – Algérie

Maissa Boutiche

 

Ne t’en fais pas, viendra ton jour

Et tu souffriras plus que moi à ton tour

Tu ne m’as pas épargnée de la souffrance

Tu m’as jeté dans ta cage oû hurle le silence

Et mis la face au mur…

 

Tu m’as dénudé de tout

Mais, vu mes origines

Mon éducation, mes us et coutumes

Et mes nobles racines

Je te dis en toute franchise

Je me suis assez tue

J’en ai tant subi

J’ai versé assez de larmes

Qui ont meublé mes jours

Et venu le temps où ma fierté te dit:

Assez de me faire souffrir…

 

J’ai répété tout  long de mes ans

Je vais jeter aux cendres son amour

Mais, accourt la raison dit :-ne précipitons pas les choses

Essayons encore, peut être qu’il va changer

Un de ces beaux jours ?

Et le temps finira par guérir toutes les blessures…

 

J’ai emprisonné ma sagesse, sans nom

Et la balance de mes sentiments

J’ai comptabilisé mes maux et chagrins

Je les ai mis à jour et au grand jour

J’ai constaté que le bilan est bien trop lourd…

 

Les bleus sont devenus factures

Qui crient sur mes rondeurs, mes ans

Et noircissent mes jours

Et tu ne fais que brûler de sang froid mes plus beaux jours …

 

Le cœur en lambeaux

Et l’âme un tombeau

Et le temps ne fait qu’accentuer les blessures

Faites par l’amour geôlier et bourreau…

 

Finies la soumission de mon statut,

L’abolition de ma féminité.

J’ai pris ma décision

De ne plus être l’amante de tes caprices

De ta haine et de tes vices

Tu as été un bon acteur

Au théâtre de mon cœur femelle

Qui a clôturé la scène,

A baissé le rideau

Et a  fermé ses portes à double tour & pour toujours

A ton amour, Vautour.

6 commentaires

  1. Des petites coquilles se sont glissées lors de la saisie, pouvez vous les corriger Mr Mohamed Salah Ben Amor. Mes salutations et mes vifs remerciements.

    Et venu le temps où ma fierté te dit:
    J’ai répété tout le long de mes ans

  2. Tristement Beau. Quand l’amour se rebiffe. Basta. Trop d’offenses l’amour n’a aucune chance de perdurer.
    ” Ce qu’il ya de plus triste dans l’amour c’est que non seulement l’amour ne peut pas durer toujours mais que les désespoirs qu’il cause sont vite oublies. “

  3. Beaux et baume sont vos commentaires qui lisent entre les lignes, je suis ravie de votre amitié et votre lecture qui me donne un plus et m’encourage à continuer à écrire et à avancer. Amitié poétisée. Azzou Azzou.

  4. Merci infiniment Mohamed Salah Ben Amor.

  5. Meme si triste, ton ecrit est dune sensibilité sublime que les larmes ne se trouve pas loin il y a toujours un espoir, un peu de bonheur qui peut effacer ces larmes …. merci pour ce beau texte,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*