Amitié perdue par: Mariem Garali Hadoussa-Nabeul – Tunisie

Mariem Garali Hadoussa

Amitié perdue

Belle ivresse, belle traîtresse.

Ivre de toi, ivre de ton souffle,

Ivre de ton esprit.

Où es-tu belle amitié ?

Chère amitié que j’ai tant cherchée, 

Que j’ai tant espérée !

Pourquoi ne pourrais-je te trouver ?

Pourquoi ne pourrais-je t’avoir ?

Pourquoi est-ce l’amour qui est au rendez- vous ? 

Comment te retrouver ?

Comment t’approcher ?

Es-tu comme le clair de lune, intouchable ?

Es-tu comme le diamant, incassable ?

Prends mon âme, prends mon corps, 

Laisse-moi respirer ton air pur, profond,

Laisse-moi boire de ta liberté !

 

Un commentaire

  1. Un très beau texte à la  » mémoire » de la liberté perdue et qui reste libre  » Laisse moi boire de ta liberté » : une expression fort significative d’une sentimentalité déçue et qui perde sa liberté ravie par « l’amitié »… J’apprécie une plume qui cristallise un être à la recherche de son être …

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*