Ahmed Foued Nagm par : Mokhtar El Amraoui –Bizerte –Tunisie

Mokhtar El Amraoui

Ahmed Foued Nagm

 

Tes mots Nil ont percé 

Les murailles du geôlier, 

Pour éclore en sentences de lumière,

Pour qu’en luttes s’accordent, ailées, 

Les veines des pas et des poings déliés !

Eclairs de luth que tes poèmes !

Diadèmes d’étoiles,

Sur les palmes échevelées de tes cris !

Tu fis, du sang des martyrs, une aube d’éveil

Et des peines des haillons, de radieux élans !

Ton verbe en chant allumé

Restera toujours debout,

Pour éclairer la marche oubliée

Des enfants d’ombre et de boue !

Il grondera d’amour

Pour les prochains millénaires

Où tant de gerbes ensanglantées, en ta voix,

Sauront, fières, panser leurs blessures

Et dans nos cœurs, à jamais,

Brilleront, de mille chemins,

Les yeux de tes mots,

 

Un commentaire

  1. Un chant de liberté!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*