Que c’est dur de supporter seule ! par : Maissa Boutiche – Ain Bénian – Alger- Algérie

Maissa Boutiche


Que c’est dur de supporter seule
La douleur et l’absence.
Ton portrait,
Ton sourire,
Tes paroles,

Ta silhouette
Et ton poignant regard, ce soir se sont invités
En mon âme.
Sur mes joues, une larme orpheline est descendue.
Ta présence était obsessive.
Et ne cessait de te courtiser, mon âme.
Je me suis assise alors au coin du feu.
Amour de mon monde aux yeux bleus
Sache
Que Je n’ai pas changé
Sauf que depuis ton départ
Mon sourire ne se dessine plus
Et mes traits de ton absence de jour en jour, se fanent.

Au crépuscule, je me suis dite
Peut être, qu’il viendra ce soir
Me tenir compagnie.
Je me suis faite élégante
J’ai  mis, une tenue respectable
Sur mes cheveux blancs
Un joli foulard.
J’ai caché mes rides qui de tes caresses
Se languissaient de fard.
J’ai tracé de khôl mes yeux
Et dessiné d’un rose nacré mes lèvres
Qui voulaient jouir de ta présence.
Ce soir,
J’ai attendu ta venue
Mais, tu n’es pas venu.
Le feu s’est éteint de mes larmes.
Je me suis retirée fatiguée d’attendre, dans ma chambre.
J’ai beaucoup prié
!

2 commentaires

  1. Ton poème m’a beaucoup inspiré… Tendresse et émotion, si triste ce que as écris et tellement beau que les larmes ne se trouvent pas bien loin amie à la belle plume….
    Merci Maissa et prends bien soin de toi

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*