Lueur ! par : Abdelali Nmili – Agadir-Maroc

Abdelali-Nmili

 

Au fond de moi-même,
J’ai beau cherché
Mais je n’ai pas trouvé de fond,
Rien qu’un abîme
Obscur et profond,
Comme une larme géante
Suspendue dans l’œil du temps !
***
Au fond de moi-même,
Il y’avait quelque part un petit enfant,
Qui implorait Dieu
Avec son regard angélique et touchant ,
De chasser de mon cœur
Ces mauvais vents
Qui ne cessent de m’éloigner,
Sans pitié,
De ce que j’étais avant
Innocent et indifférent
Quand j’étais enfant !
***
Au fond de moi-même
Si je remonte le temps,
Plus cruel qu’un remord navrant,
Mon voyage se brise sur les côtes de l’absolu ,
Et mon moi perdu et flottant
Dans le vide
Est plus pitoyable que le personne de Pessoa * !
Criant dans l’infini : Maman !
Et une lueur d’espoir se montre à l’horizon,
Sûre et rassurante,
Promesse de la renaissance de l’enfant
Que j’étais,
Bien avant
La naissance du vent !
* « Je suis personne», le fameux poème du grand poète portugais Fernando Pessoa ( 1888- 1935).

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*