Dégénérescence par: Mohammed Benfares – Tanger – Maroc

Mohammed Benfares

 

Arrête d’emboîter le pas

A notre existence fragile!

Assez d’empiéter le souffle

Sur nos vies qui respirent à peine !

Arrête de faire le compte-gouttes

Pour un corps sans défense !

Tes griffes cruelles remuent 

Dans la plaie saignante

Sans pitié ni remords !

Honte à toi sadique de jouir 

De la blessure qui déchire !

Comment ne vois-tu pas pâlir

Tes appas dans le miroir des soupirs?

Tu te plais vile créature,

Dans ce jeu veule et étrange 

Tissé en couleurs d’épouvantes !

N’es-tu pas encore ennuyée 

Dans ton poste aveugle et sordide?

Passe le temps,

Change le lieu

Et toi, aux désirs charognards,

Éternellement insatiable !

Mais sais-tu ?

Je ne me rendrai nullement,

Proie facile et docile,

Aux mâchoires tranchantes

De ta gueule gluante ! 

Je me tiendrai éveillé

Afin de dégainer 

En flots paisibles

Mais torrentiels 

Et noyer tes envies

Dévorantes et morbides ! 

Je t’aurai en duel

A dos de mes mots

Avant d’ensevelir la page

De tes conquêtes sauvages !

Je n’aime pas ton visage

Trompé dans le sang

Tu es ignominie

Puant la nausée !

Tu es impureté

De toutes les confessions !

Je te hais 

Dégénérescence affreuse !

 

9 commentaires

  1. Tu dénonces l’inacceptable qui peut venir de partout tout en soulignant que de partout aussi peuvent venir de bonnes choses… tout cela avec des mots rassembleurs. Bravo! Bel exercice de style!

  2. Mille remerciements à notre professeur Sii Mohamed Salah Ben Amor qui ne cesse de nous apporter son soutien. Merci au comité de lecture de la rubrique française et un grand bravo à toute l’équipe de notre revue »Culminances ».
    Avec tous mes respects
    M.Benfares,Casablanca le 16 avril 2017

  3. Des vers tressés avec un savoir-faire et un gout singulier où le poète trempe sa plume dans l’encre terne pour rendre transparent le Mal où git le monde cotemporain..C’ est une plume engagée , dénonciatrice de tous les enfers de la Terre , face auxquels , le poète ne peut rester indifférent ..!

  4. Je n’aime pas ton visage
    Trompé dans le sang
    Tu es ignominie
    Puant la nausée !
    Tu es impureté
    De toutes les confessions !
    Je te hais ……………………….et moi j’aime ce que vous ecrivez , bravo!!!

    • Mohammed Benfares

      Merci Sii Benzid d’avoir lu et apprécié mon texte avec une si grande générosité et profondeur. J’en suis fort ému. Merci pour vos encouragements .
      M.Benfares , Tanger- Maroc le ,24/04/2017

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*