Je t’écris maintenant…par : Essaid Manssouri – poète marocain

Cropped view of person holding pen and filling out application form on table

Je t’écris maintenant

Comme cet enfant

Qui a perdu l’euphorie 

Depuis sa connaissance,

Oui, quand je me parle je souris, 

Ne pense pas que je suis le seul;

Le seul qui rit,

Je marche, je regarde, 

Ma main droite dans ma poche,

Je vis, je survis, 

Je me réveille, je surveille,

Et quand je pleure

Ne pense pas que je suis le seul;

Le seul qui pleure.

Je t’écris maintenant

Comme ce vieux

Qui a perdu ses allégories.

En moi, au fond, dans mon for,

Il y a un autre monde

Pas comme ce monde,

Différent, tout différent,

Que tu vois, que tu ressens

Et sur laquelle tu marches;

Un monde qui est empli de chagrins, 

Habité par des situations, 

Des événements, des vérités,

C’est un monde unique, caché

Dans chaque vérité,

Une histoire écrit par l’âme

De la réalité, de l’humanité.

Un monde que tu ne connais

Peut-être pas, tu ne le sais pas

Mais que quelqu’un d’autre connaît, 

Certains versent des larmes, 

D’autres les écrivent avec lueur,

Un monde où la bannière de l’amour

Et de l’humanité est hissée, 

Telle est la différence entre toi et moi. 

Je t’écris maintenant

Comme cet individu

Qui a perdu son jardin fleuri.

C’est pourquoi, ce pourquoi

Que je porte en visage humain,

Ce voile étranger, multicolore,

Et toi, Ô autrui, Ô le toi, Ô égo,

Dis-moi, connais-tu ?

Connais-tu ce monde qui m’habite ?

Peu m’importe, oui, peu m’importe

De qui tu es et d’où tu viens, 

Dis-moi, connais-tu ce monde,

Je te dirai qui tu es et d’où tu viens.

Un commentaire

  1. Avatar

    POÈTE DE CŒUR ÉTOILÉ,
    TON REMARQUABLE POÈME, TOUT TATOUÉ D’AMITIÉ, DE LIBERTÉ ET D’UNIVERSELLE FRATERNITÉ,
    TÉMOIGNE A TOUS D’UN MONDE TOUT TOI, TOUT À TOI-MÊME, POUR TOUS.
    TU ES CE GRAND POÈTE À TRANSCENDER LES PERCEPTIONS COUTUMIÈRES, LES ÉGOPORTRAITS, LES MALCRÉATIONS; LORSQUE À LA LUEUR DES VOLUTES TOURBILLONNANTES D’UNE BOUGIE FUMEUSE, TU ÉCRIS POUR TOUS LES HOMMES, TES SUBLIMES ET MÉTEMPIRIQUES POÈMES.
    POÈTE, MERCI POUR TOUJOURS.

Répondre à Carole Arseneault Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*