Le Portugal : le pays qui se réveille ( 2 ) :par Mohamed Salah Ben Amor

Sintra –Portugal

Le Portugal est, certes, un pays encore pauvre par rapport aux autres pays de l’Europe occidentale mais il est en train de prouver que la pauvreté n’est pas un handicap impossible à surmonter .Et pour donner un coup de fouet à son économie, il a commencé par couvrir tout son territoire d’un réseau d’autoroutes , afin de faciliter le déplacement de l’élément humain et des marchandises de l’intérieur vers  l’extérieur et vice versa, dépensant pour cet objectif plus de 45.000.0000 euros (les Tunisiens ont-ils pensé à en faire autant ? ) .Et le résultat n’a pas tardé à venir :des investissements étrangers énormes  dont une grande partie est arabe ont été faits dans le secteur touristique et qui sont en train de transformer ce pays en un pôle d’attraction mondial .
Parmi les sites que j’ai visités, la belle ville de Sintra, archipleine de touristes à la longueur de la journée, qui est située sur le versant nord d’une chaîne de montagnes et qui a été promue par l’UNESCO au rang de patrimoine culturel de l’humanité. Dans  cette ville était né le grand poète et historien andalou Ibn Bassem Al –Shantarini ( 1084 – 1147 ), l’auteur de la fameuse anthologie Trésors des mérites des habitants de la péninsule ibérique Pour y accéder, une route en spiral a été aménagée. Au centre de la ville se dresse encore presque intact  le  palais de l’émir arabe qui la gouvernait au 11ème siècle avant d’être habité par le roi Alphonse 1er de Portugal apr-s sa prise de la ville .
Sur le versant opposé, plusieurs palais et villas en plein milieu d’une forêt épaisse sont consacrés aux amateurs de la chasse .J’y ai vu aussi des terrains de golfe qui attirent surtout, à ce qu’on m’a dit, des touristes anglais et arabes du golfe.
Et là une idée m’a traversé l’esprit : « Pourquoi notre mont Chaambi qui est devenu depuis quatre ans un nid de terroristes ne se transforme-t-il pas en un site touristique comme ce site montagneux portugais ?
Quant aux  plus grandes réalisations, elles sont en train de se réaliser   sur les rives du fleuve Tage qui traverse la ville de Lisbonne et sur le littoral atlantique où les complexes touristiques  poussent comme des champignons. Ce qui laisse présager un avenir très prometteur dans ce secteur pour le pays qui a atteint jusqu’ici en cette année 2015 et pour la première fois le nombre de 15,1 millions de touristes étrangers.
A la fin , pourquoi les Tunisiens ne se penchent-ils pas   sur cette  l’expérience portugaise  pour en tirer  les leçons qu’il faut ?

 

Fin de mon compte-rendu sur  le  voyage que j’ai effectué en Espagne et au Portugal au cours de la première moitié du mois d’août 2015 .

 

Sintra –Portugal

Le fleuve Tage –Lisbonne –  Portugal (14 août 2015)

Sur l’une des rives du fleuve Tage –Lisbonne (14 août 2015)

A Lisbonne(15 août 2015)

2 commentaires

  1. Avatar
    Mohamed Salah Ben Amor

    Aziz Elhadri Il me semble qu’il serait subjectif d’essayer de faire une comparaison entre l’Espagne ou le Portugal et un pays Maghrébin, pour la simple raison que d’une part chaque pays a ses spécificités géographique,historique et politique….et d’autre part les pays Européens ont su depuis longtemps tisser des liens de solidarité,de coopération…., et on choisit la voie de la démocratisation….(entre-autres). Par contre chez nous………..la “guerre froide” subsiste toujours,pour ne citer que ce flagrant facteur. Dommage !!

  2. Avatar
    Mohamed Salah Ben Amor

    Je ne compare pas. J’essaie seulement d’attirer l’attention de nos responsables sur la réussite de ce pays pauvre dans un domaine qui est vital chez nous : le tourisme (15 millions de visiteurs étrangers par an au Portugal contre 7 millions seulement en Tunisie en 2010, le maximum enregistré dans l’histoire du tourisme dans notre pays) afin que nous nous inspirions de cette expérience .

Répondre à Mohamed Salah Ben Amor Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*