Assise à même le sol par: Maissa Boutiche – Ain Bénian – Alger – Algérie

Assise à même le sol,
Elle dit dans un murmure de colère:
-J’étais comme une gazelle dans une Oasis,
les sentiments libres comme un cerf volant,
Tenu par la main dans un ciel bleu sans nuage.

Petite fille aux tresses dansantes sur le dos,
Des contes de fée dans les yeux,
un monde magique qui semble loin, à mille lieux,
Le cœur était ivre de joie,
Le sourire ne quittait mes lèvres.
petite fille aux tresses dansantes sur le dos
je  croquais la vie
Comme une pomme à joue rose et l’autre verte.

la petite fille aux yeux d’or et aux tresses dansantes
A quitté un jour sa résidence,
Ses lieux qu’elle aimait pour un ailleurs,
Depuis, toutes les belles choses ont disparues 
Et la pomme à perdu ses couleurs.

Son sourire ranimait tout ce qui semblait mourir,
A  sa voix les fenêtres s’ouvraient
Et les rideaux dansaient de joie,
Les oiseaux venaient gazouiller à sa fenêtre.
Dans le préau de la vie tout devenait beau.

Les cœurs à son pas leurs portes entrouvertes.
Ouvertes toutes grandes les souvenirs d’une jeunesse
Et leurs fenêtres.

Tout semble sombre sans son ombre
Qui réchauffait de son ombre,
La résidence a fermé sa porte,
Les oiseaux ont désertés les lieux
Les fenêtres leurs persiennes  closes
Les rideaux ne dansent plus.
Tout  s’est tu subitement,
La joie se mue dans le silence,
Prisonnière de la peur et de l’angoisse,
Le monde est devenu étroit,
Les rêves si maladroits, 
Se disputaient le sable,
Ne peuvent plus montent la vague.

4 commentaires

  1. Avatar

    Ne soyez pas trop dure à l’encontre de vous même. Les coeurs à vos pas restent toujours attentionnés à vos apparitions. Depuis, pas toutes les choses ont disparues. Votre Poésie nous tient toujours en haleine.Et qu’importe si les rêves sont si maladroits.La lecture de votre poésie reste toujours une porte ouverte sur un monde enchanté. Vous le faites si bien, cette création d’images poétiques par le biais de réminiscence de la beauté immortalisée et gravée à tout jamais. C’est extrêmement vivifiant. On vous souhaite de ne plus avoir de réminiscences venant vous hanter, plus d’appréhensions qui ruinent votre sommeil ; juste la redécouverte que l’instant présent est merveilleux.

    • Avatar

      Azzou Azzou,
      Bien analysé, votre lecture me donne des ailes et me somme de ne pas tomber dans le désespoir, mais de continuer le chemin quoique ses embûches. Ravie de votre lecture qui remonte le moral et donne du tonus

  2. Avatar

    Ravi que votre moral soit au beau fixe, et que le tonus est toujours présent. Cela nous permettra de la délectation pour votre production poétique toujours aussi raffinée.
    Un réel plaisir de vous lire.
    Cordialement.

Répondre à AZZOU AZZOU Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*