Délivrance par :Souad Loulidi – Larache –Maroc

Souad Loulidi

Tic- tac, tic – tac

Entends- tu ce son

Qui ronronne ?

Te rendant visite

Il sera obsolète.

Le jour comme la nuit

Mon spectre te guette

Dans un lit à l’hôpital

Ou dans un lit nuptial

De mon drap blanc

Te couvrirai.

Nonobstant, ô  mort !

Je ne te hais point.

A toute misère, tu mets fin

Vieux, jeunes, enfants

Tu n’épargnes aucun.

Dans ton jardin

Sommes, au moins,

Communs.

Ô  mort !Je ne te hais point.

Tu es une délivrance

De ce fardeau de l’existence

Une réponse à ce silence.

Ô  mort !

Lumières ou ténèbres,

Paradis ou enfer

Dans les bras de tes cieux

Ne seront plus mystérieux

Peut-être ! Au-delà

Nos âmes rencontreront

Nos couleurs

En dépit du Néant

Et nos sens côtoieront

Cet invisible tant effrayant,

Poserons enfin,

Un baiser d’amour

Sur la joue de la terre.

 

Un commentaire

  1. Avatar

    Une recherche, attente d’un monde où tous seraient égaux dans l’appréhension de l’inconnu supposé plus doux pour chacun…

Répondre à Marie GUYOT Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*