Poème du jour : Automne par :José Le Moigne – poète français

307898_4793897251924_881063830_n

José Le Moigne – poète français

hop-garden-203840_640

 

Je ne pencherai plus je crois
du côté de la vie.
l’arrière-pays ne me servira plus
de prisme déformant.
derrière l’obstiné cillement
des paupières du vent
l’étincelle s’aveugle

De préoccupations essentiellement phénoménologiques relevant de la sensibilité plus que de la réflexion et parfaitement fidèle à son habitude, l’auteur de ce mini-poème de forme polygonale, celle qu’il affectionne le plus ,nous propose une image-thèse que l’on peut résumer en cette relation de cause à effet :la perte d’un avantage ( un prisme déformant) + le surgissement d’un désavantage( le vent aveuglant l’étincelle) qui auraient traîné ( je crois) l’acheminement du locuteur dans une direction contraire à celle de la vie. Cette image-thèse, apparemment de construction logique, implique premièrement que le fait de s’attacher à la vie dans ce bas-monde n’est que le résultat d’une vision déformée véhiculée dans l’esprit collectif par le milieu natal (l’arrière-pays), deuxièmement qu’en réalité la vie ne peut être bien vécue, à cause des tracas et des misères ( le vent) qui l’enveniment .Et le choix du symbole du vent est ici judicieux , vu les actions négatives de ce phénomène naturel dont surtout la perturbation et le dispersion. Il en est de même pour celui de l’étincelle qui s’aveugle et dont la signification possible est l’impossibilité d’espérer, étant donné qu’elle connote normalement le début d’un état chaleureux. S’adonner aux plaisirs de la vie serait-il donc pour l’homme, selon l’auteur, une sorte de compensation afin d’oublier la réalité tragique dans laquelle il vit ?

La justesse de ces conclusions, tout en pouvant être confirmée par leur mise en relation avec le titre choisi « L’automne » qui dénote le dernier virage de la vie, ne les empêche pas d’acquérir une autre dimension existentielle : le regard que porte l’homme âgé sur la dualité : vie/mort.

Stylistiquement, ces quelques vers ont été finement ciselés, grâce à l’accumulation des connotations et des sens seconds.

4 commentaires

  1. Avatar
    Mohamed Salah Ben Amor

    Dominique Bessiere C’est très fort … très beau

  2. Avatar
    Mohamed Salah Ben Amor

    Karmanda Maghi et si mon existence n’était que mon reflet que j’observe en spectateur d’un monde parallèle ? il y aurait beaucoup à developer sur le sujet/ Ce

  3. Avatar
    Mohamed Salah Ben Amor

    Ton interprétation est aussi acceptable Jacky Karmanda .Voici la réaction de José Le Moigne à mon commentaire :
    José Le Moigne Merci Mohamed. Je souscris totalement à cette analyse.

  4. Avatar
    Mohamed Salah Ben Amor

    Ginama Saidani Les poèmes courts sont riches et profonds sans parler de votre précieuse analyse ! Merci pour le partage et bonne nuit Mohamed Salah Ben Amor

Répondre à Mohamed Salah Ben Amor Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*